COVID19 : option "Flexibilité Annulation" offerte pour tous les départs en 2020 : annulez sans frais votre voyage jusqu'à 48 heures avant le début de votre location. En savoir plus

The road trip of a Breton in Ireland

May 20, 2016

The road trip of a Breton in Ireland

Erwan est un breton de 25 ans.Un breton de Belle-île en plus, il y en a peu ! Nous l'avons rencontré à bord du ferry entre la Bretagne et l'Irlande. Nous avons étudié la carte irlandaise ensemble entre deux insomnies allongés sur la moquette. Erwan a plusieurs identités : breton déjà ; saisonniers en restauration ; investigateur de "sound system" internationaux ; plombier ; futur soudeur offshore ; et plus récemment mordu de surf. Il a commencé le surf il y a deux ans et ne peut plus s'arrêter depuis. Il a pris 10 jours de congés, 4 jours en Bretagne et 6 en Irlande à la recherche des spots les plus prisés. Il voyage dans une petite 205 blanche aménagé rudement mais efficacement.[caption id="attachment_773" align="alignnone" width="1200"]© Bertrand Lanneau© Bertrand Lanneau[/caption] La banquette arrière est couchée le siège passager aussi laissant pile la place pour glisser ses deux planches de surf bien cachées sous un drap blanc. Derrière le siège passager il y a un matelas mousse. Quand c'est l'heure de dormir il couche le dossier de son siège en entier, étend son matelas jusqu'au volant qui lui sert d'oreiller et s'allonge dans son duvet. C'est primaire mais très bien pensé. Comme il le dit lui même il faut être organisé car "le moindre désordre et ça devient un bordel absolu", on connait bien ça dans le van, le confort en plus.[caption id="attachment_774" align="alignnone" width="1200"]© Bertrand Lanneau© Bertrand Lanneau[/caption] Nous nous sommes quittés à la sortie du ferry mais retrouvés à "Inch beach". Nous l'avons laissé deux jours, suffisamment de temps pour qu'il se perde, tombe en panne et s'enlise sur la plage, mais il se sort toujours d'affaire, moral à toutes épreuves et irlandais serviables. En Bretagne il a surfé avec de vieux loups de mer de Sea Shepard, mais en Irlande la houle n'est pas au rendez-vous. L'océan n'est qu'une mer d'huile. On tente une partie de pêche plutôt que de glisse. Echec aussi, mais on en profite pour ramasser une montagne de déchets entremêlés aux algues déposés par la marée. Nous partagerons nos chemins un jour de plus, toujours pas de vague mais quelques pintes dans un pub au rythme enjoué des musiques irlandaise traditionnelles. [caption id="attachment_776" align="alignnone" width="1200"]© Bertrand Lanneau© Bertrand Lanneau[/caption]

[Sur la route,au 52°08'08.3"N et 9°58'32.4"W]

Partagez cette aventure

Facebook Twitter

Also to read

Check out other vanlife items to start traveling before your van rental!

TZATZIKI !

En Grèce il n’est pas de restaurant sans tzatziki.Il est toujours présent. Oscillant entre 2,50€ et 4,50€, il ...

Meteors by van

Au beau milieu de la plaine de Thessalie (le centre le Grèce) se dressent des montagnes qui ne ressemblent à a...

A summer road trip in Greece

Alors ça y est, c'est l'été,celui des cartes postales et des plages où lézarder. La Grèce et ses 30° quotidien...